Études géographiques sur la vallée d'Andorre

Capa
J. Baer, 1875 - 104 páginas
 

O que estão dizendo - Escrever uma resenha

Não encontramos nenhuma resenha nos lugares comuns.

Páginas selecionadas

Outras edições - Visualizar todos

Termos e frases comuns

Passagens mais conhecidas

Página 4 - ... des Pyrénées, indique donc, le plus souvent, la limite des deux États ; mais il existe plusieurs exceptions introduites pour des raisons historiques, politiques, militaires ou commerciales. Ces exceptions, combinées avec la règle, ont permis de tracer, dans les Traités des 2 décembre -1856, U avril 1862, et 26 mai 1866, la ligne divisoire des deux États On peut lire ces Traités dans le Moniteur universel, ainsi que les décrets de promulgation et les conventions complémentaires. Ces...
Página 4 - ... canton de Vicdessos). La limite recommence ensuite au Puig du Valira ou d'Envalira, dans la commune de Porté (Pyrénées-Orientales, canton de Saillagouse), et finit au cap Cervera. Il est facile d'étudier en détail cette délimitation, dans la carte de l'État-Major, n°» 238, 239, 250, 251, 252, 253, 256, 257 et 258. Entre le Puig du Port Negre de Los et le Puig du Valira, la France confine à l'Andorre par les communes ariégeoises d'Auzat, Lercoul, Siguer, Gestiés (canton de Vicdessos),...
Página 4 - Cette portion de la frontière française n'a point été fixée par le Traité des Pyrénées , car l'Andorre n'est point intervenue comme partie, et ne pouvait intervenir à ce titre dans la convention de 1659. Malgré tout ce qu'ont pu écrire , depuis moins d'un siècle, des annalistes mal renseignés, quantité de titres authentiques attestent que, depuis 1278 jusqu'à la Révolution française, l'Andorre n'a formé qu'une simple seigneurie indivise, et tenue en paréage par les évoques de...
Página 9 - Bispanica, col. 762-66. à 840, mais anciens et authentiques, que chacune des six paroisses actuelles avait autrefois la même composition qu'à présent, et qu'elle englobait les mêmes localités (1). La plus ancienne délimitation de l'Andorre se trouve dans un acte des ides de juin, onzième année du règne de Robert, roi de France, ce qui correspond à l'année 1007. Dans cet acte inédit, conservé aux archives de Barcelone (2), et que Don...
Página 9 - Idest ccnsum de Valle Annorrense ipsa medietate et ipsas meas parafas ad integrum totas. Et abet affrontaciones Valle Anorra de Oriente in Comitatu Cerdaniense, et a Meridie in rivo nigro. De parte vero Occiduo in Comitatu Palearensis. Et de parte autem Circi in termina de Savartensi. Je ne connais point d'autre délimitation, à la fois ancienne et générale de l'Andorre, que celle de 1007. On voit qu'elle fait confronter cette vallée du levant au comté de Cerdagne, et du midi au Rivus Niger,...
Página 9 - Du côté du couchant, l'Andorre touche au comté de Pallàs, et du côté du nord ou Cers à la portion du haut comté de Foix désignée jadis sous le nom de Savartès ou Sabartès. Si nous n'avons pas d'autre délimitation générale et ancienne des Vallées que celle de 1007, nous possédons en revanche les moyens de tracer, avec plus ou moins de (1) V. notamment deux...
Página 30 - Par décret du 22 août 1 860, la section de Porta a été élevée au rang de commune particulière sous le nom de Porta. Depuis la division de l'ancienne commune de La Tour de Querol en trois parties, la commune actuelle du même nom ne touche plus à l'Andorre mais à l'Espagne. Il en est de même de celle de Porta, pour toute la limite qui commence aux environs du Puig...
Página iii - Cerdagne française, Capsir et Donezan en 1772, par le sieur Grandvoinet, ingénieur-géographe du Roi. Carte générale des Monts Pyrénées, partie des royaumes de France et d'Espagne par le sieur Roussel, ingénieur du Roy. 4 feuilles Jésus. Paris, 1730. États de la couronne d'Aragon. In-folio, 1752, se trouve dans l'Atlas universel de Robert de Vaugondy. Le Gouvernement général de Languedoc divisé en trois lieutenances... par LB Nolin, Jésus, Paris, sd Carte de Foix, in-8°, sd, XVIII e...
Página 77 - ... Conseil général nomme un syndic procureur général, un second, et parfois un troisième syndic. Le procureur général, ou celui qui le remplace, préside le Conseil et fait exécuter les décisions de cette assemblée qu'il représente dans les affaires de toute nature. Il vise les passeports, certifie la provenance andorrane des marchandises exportées, garde les sceaux des Vallées, administre les fonds publics dont il rend compte tous les ans, convoque extraordinairement le Conseil général...
Página 73 - Roger-Bernard et les évêques tl'Urgel eurent à soutenir des procès et des guerres prolongés par rapport h diverses terres où chacun avait des droits, et notamment par rapport à l'Andorre. Ces querelles furent apaisées par une sentence arbitrale de 1278, dont le dispositif est encore, de nos jours, la règle fondamentale du droit public des Vallées. Cette décision, connue dans le pays sous le nom de Pariatges ou paréages (1 ), porte en substance que la seigneurie et la haute justice de...

Informações bibliográficas