Blätter für literarische Unterhaltung, Volume 2

Capa
F.A. Brockhaus, 1847
 

O que estão dizendo - Escrever uma resenha

Não encontramos nenhuma resenha nos lugares comuns.

Páginas selecionadas

Outras edições - Visualizar todos

Termos e frases comuns

Passagens mais conhecidas

Página 879 - Mary! dear departed shade! Where is thy place of blissful rest ? See'st thou thy lover lowly laid? Hear'st thou the groans that rend his breast?
Página 953 - Recueil manuel et pratique de traités, conventions et autres actes diplomatiques sur lesquels sont établis les relations et les rapports existant aujourd'hui entre les divers États souverains du globe, depuis l'année 1760 jusqu'à l'époque actuelle. Par le baron C. de Martens et le baron F. de Cussy. 7 vol. 8».
Página 736 - Mes douleurs ne peuvent recevoir aucun soulagement, et le souvenir de mes plaisirs me comble de désespoir : Quoi! tous mes désirs seront donc inutiles, et je ne vous verrai jamais en ma chambre avec toute l'ardeur et tout l'*emportement que vous me faisiez voir?
Página 741 - Si vous croyez que la crainte de m'exposer et de perdre ma réputation m'empêche de vous voir, vous me faites une injustice bien cruelle. Il ya longtemps que je vous l'ai sacrifiée, et mon amour me donne tant de courage que j'ai toutes les peines du monde à l'envie où je suis de vous embrasser.
Página 756 - An Essay on the existence of a Supreme Creator, possessed of infinite power, wisdom, and goodness ; containing also the refutation, from reason and revelation, of the objections urged against his wisdom and goodness ; and deducing from the whole subject the most important practical inferences.
Página 739 - XIX. J'ai dormi comme un roi, et je souhaite fort que vous en ayez fait autant. Quelle joie, quel plaisir, quel enchantement n'ai-je point senti entre vos bras. Dieu! Quelle nuit ai-je passée, elle ne me fait plus songer à tous mes chagrins... ... Il faut que je vous confesse que j'ai fait un choix ici, mais ce n'est d'une belle fille, mais d'un ours que j'ai dans ma chambre, et qui est nourri par moi dans la vue que si vous me manquez de foi, je lui avancerai mon sein pour en tirer le cœur.
Página 742 - ... sont tout à fait séparés, et n'ont aucune communication ensemble que par une porte, qu'il ne tient qu'à moi de tenir fermée, et, de plus, toutes mes femmes sont autour de moi, de sorte que je crains de ne point réussir. ... Puisque les comtes sont partis, vous n'avez plus de prétexte pour venir ouvertement, et je n'ai pas songé que la chose fut possible sans cela.
Página 800 - The Modern British Plutarch; Or, Lives of Men distinguished in the recent History of our Country for their Talents, Virtues and Achievements. By WC TAYLOR, LL.D. Author of "A Manual of Ancient and Modern History,
Página 742 - Si le comte de Steinborst (?) et de la Gardie sont encore où vous êtes et qu'ils aient dessein de venir, je vous conjure de venir avec eux; c'est un prétexte raisonnable. . . Quand vous serez ici, l'amour nous aidera, et nous trouverons quelque moyen de nous voir plus aisé . . . autrement je mourrai si je n'ai la joie de vous em/irasser.
Página 1050 - Gerold Edlibach's Chronik mit Sorgfalt nach dem Original copirt und mit einer gleichzeitig verfertigten Abschrift genau verglichen und aus derselben vermehrt und ergänzt von JM Usterj, Zürich 1847.

Informações bibliográficas