Au temps de la Pucelle, récits et tableaux: le péril national

Capa
P. Téqui, 1905 - 407 páginas
 

O que estão dizendo - Escrever uma resenha

Não encontramos nenhuma resenha nos lugares comuns.

Páginas selecionadas

Outras edições - Visualizar todos

Termos e frases comuns

Passagens mais conhecidas

Página 312 - Pourtant, noble reine, on parle de ces désordres et de beaucoup d'autres qui déshonorent votre cour. Si vous ne voulez pas m'en croire, parcourez la ville sous le déguisement d'une pauvre femme et vous entendrez ce que chacun dit.
Página 118 - ... seigneur et aïeul Philippe de bonne mémoire. « Item, il est entendu que , aussitôt après notre décès et dorénavant la couronne et le royaume de France, avec tous leurs droits et appartenances , demeureront perpétuellement à notredit fils le roi d'Angleterre et à ses héritiers. •. Item, comme pour la plupart du temps nous sommes tellement tenu et empêché, que nous ne pouvons nous livrer ou vaquer à la direction des affaires de...
Página 64 - Charles, fils du roi de France, Dauphin de Viennois, duc de Berry et de Touraine, comte de Poitou, et Jean, duc de Bourgogne, comte de Flandre, d'Artois et de Bourgogne, palatin, seigneur de Salins et de Malines, à tous ceux qui les présentes verront, salut.
Página 314 - Tout autre eût été intimidé parla vue d'un si grand prince. Mais lui n'en montra que plus de résolution. Il continua son discours, et adressant la parole au roi lui-même, il lui dit qu'il devait prêter une sérieuse attention à ce qu'il venait d'entendre, sinon, la faute en retomberait sur ses conseillers, et l'on pourrait dire qu'ils n'osaient point lui faire connaître la vérité.
Página 312 - Vénus règne seule à votre cour ; l'ivresse et la débauche lui servent de cortège et font de la nuit le jour, au milieu des danses les plus dissolues. Ces maudites et infernales suivantes, qui assiègent sans cesse votre cour, corrompent les mœurs et énervent les cœurs. Elles efféminent les chevaliers et les écuyers et les empêchent de partir pour les expéditions guerrières, en leur faisant craindre d'être défigurés par les blessures.
Página 316 - Le Roi applaudit à sa franchise, et, contre l'attente des gens de cour, il le prit sous sa protection et résolut de mettre un terme aux excès qu'il avait signalés. Mais il ne put accomplir cette résolution : il éprouva une rechute le 9 juin, et resta malade jusqu'à la fin de juillet. » Les actes qui témoignent de la lucidité du Roi sont aussi fréquens dans les dernières années de sa vie qu'au commencement de sa folie.
Página 119 - Item } que notredit fils n'imposera ou ne fera imposer aucunes impositions ou exactions à nos sujets sans cause raisonnable et nécessaire, ni autrement que pour le bien public dudit royaume de France , et selon...
Página 312 - Et moi, leur répon,dit-il, je suis bien plus étonné que vous osiez commettre d'aussi méchantes actions et même de pires, que je révélerai hautement à la reine, quand il lui plaira de m'entendre. » Un des familiers -de la reine, passant en ce moment auprès de lui, se mit à dire avec humeur : « Si l'cfn m'en' croyait, on jetterait à l'eau ce misérable.
Página 278 - La jeune fille fut amplement dédommagée de son dévouement. On lui donna deux beaux manoirs avec toutes leurs dépendances, situés l'un à Créteil et l'autre à Bagnolet.
Página 121 - ... frères, et autres de son sang royal, des grands seigneurs, barons, des cités et villes à lui obéissant, desquels nous voudrons avoir des lettres. « Toutes lesquelles choses susdites et écrites, nous Charles, roi de France, pour nous et nos héritiers, sans dol, fraude ni mauvais artifice, promettons et jurons, en parole de roi, sur les saints Évangiles de Dieu par nous corporellement touchés , de faire accomplir et observer, et de faire observer et accomplir par nos sujets ; et que nos...

Informações bibliográficas