Dictionnaire des appellations ethniques de la France et de ses colonies

Capa
E. Lechevalier, 1889 - 8 páginas
 

O que estão dizendo - Escrever uma resenha

Não encontramos nenhuma resenha nos lugares comuns.

Outras edições - Visualizar todos

Termos e frases comuns

Passagens mais conhecidas

Página 355 - Pierre une fois, deux fois, trois fois, voulez-vous nous secourir ? Comme saint Pierre ne répondait pas, le peuple indigné criait : A l'eau, saint Pierre ! Qu'on jette saint Pierre à l'eau ! Mais ce n'était qu'une menace adroite. Les principaux du clergé représentaient qu'il ne fallait point en venir à cette extrémité ; que saint Pierre était un bon patron, qu'il ne saurait tarder à les secourir ; le peuple, qui ne se payait point de promesses, demandait alors des cautions qui répondissent...
Página 383 - J'ai été chassé de là, un autre est venu s'installer là: puis ma maison a été jetée par terre et la terre a tout englouti, et l'ignoble pavé a tout recouvert. Ville sans passé, pleine d'esprits sans souvenirs, de cœurs sans larmes, d'âmes sans amour ! Ville des multitudes déracinées, mobile amas de poussière humaine, tu pourras t'agrandir et devenir la capitale du monde ; tu n'auras jamais de citoyens ! Rousseau avait trouvé ce beau mot de
Página 105 - Bilhèrcs, commune du canton de Lescar, celle-ci, tout en larmes, lui déclara qu'elle n'était pas digne de ses attentions et des sentiments qu'elle serait flattée de lui inspirer. « Et pourquoi donc? » lui dit-il. •< C'est que je suis Cagote. » — « Et moi aussi, • s'écria aussitôt le verd galant.
Página 9 - Qu'est devenu ce teint dont la couleur fleurie Semblait d'ortolans seuls et de bisques nourrie , Où la joie en son lustre attirait les regards ; Et le vin en rubis brillait de toutes parts? Qui vous a pu plonger dans cette humeur chagrine ? At-on par...
Página 279 - pour vous, braves gens, que j'ai institué la Légion « d'honneur , et non pour les émigrés pensionnés de « nos ennemis ! » L'Empereur reçut à Châlons la députation de la ville de Dijon qui venait de chasser de son sein le préfet et le mauvais maire dont la conduite , dans la dernière campagne, a déshonoré Dijon et les Dijonnais! L'Empereur destitua ce maire, en nomma un autre , et confia le...
Página 343 - De même que l'Arabe encourage et désennuie ses chameaux par le son d'un galoubet, le Morvandiau fait entendre à ses bœufs des sons retentissants et filés en point d'orgue d'une longue tenue, lorsqu'il se met à kioler. Ces voix, répétées dans les montagnes , ne sont pas sans harmonie. Plusieurs, en revenant du travail, surtout le soir quand ils sont attardés, font entendre des chansons d'amour assez plaisantes pour qui peut en saisir les paroles et en démêler le sens.
Página 385 - ... purs, tendres, honnêtes, que nous n'avons plus. La corruption désormais est partout la même: il n'existe plus ni mœurs, ni vertus en Europe, mais s'il existe encore quelque amour pour elles, c'est à Paris qu'on doit le chercher...
Página 513 - Thiers ne s'en étaient jamais éloignés de vingt lieues ; les femmes surtout ne bougeaient pas ; elles étaient simplement des ménagères. Aucun établissement de magistrature , aucune institution considérable d'enseignement public , ne donnait aux esprits le mouvement et l'émulation. La vie de famille, le commerce exercé avec probité, nulle ardeur à changer de position et à s'élever au-dessus de son état : tel était le caractère des Thiernois. Peut-être leur avait-il valu le sobriquet...
Página 305 - Le marron est surtout le nègre qui s'est enfui de l'habitation de son maître , et qui se cache dans les bois, les cavernes, les montagnes , pour échapper aux rigoureux chitianens qu'on lui veut infliger.
Página 381 - J'aime beaucoup Paris, où le hasard m'a fait naître, mais j'aurais pu naître aussi bien sur un vaisseau , et Paris, qui porte dans ses armes la bari ou nef mystique des Égyptiens, n'a pas dans ses murs cent mille Parisiens véritables. Un homme du Midi, s'unissant là par hasard à une femme du Nord, ne peut produire un enfant de nature lutécienne. On dira à cela : « Qu'importe! » Mais demandez un peu aux gens de province s'il importe d'être de tel ou tel pays.

Informações bibliográficas