Historiettes Et Poésies Choisies Pour Les Enfants

Capa
W.R. Jenkins, 1905 - 107 páginas
 

O que estão dizendo - Escrever uma resenha

Não encontramos nenhuma resenha nos lugares comuns.

Páginas selecionadas

Outras edições - Visualizar todos

Termos e frases comuns

Passagens mais conhecidas

Página 91 - Si le ciel t'eût, dit-il, donné par excellence Autant de jugement que de barbe au menton, Tu n'aurais pas, à la légère, Descendu dans ce puits. Or, adieu, j'en suis hors. Tâche de t'en tirer, et fais tous tes efforts : Car pour moi, j'ai certaine affaire Qui ne me permet pas d'arrêter en chemin.
Página 95 - L'autre animal, tout au contraire, Bien éloigné de nous mal faire, Servira quelque jour peut-être à nos repas. Quant au chat, c'est sur nous qu'il fonde sa cuisine. [ Garde-toi, tant que tu vivras, ( De juger des gens sur la mine.
Página 79 - Au clair de la lune, mon ami Pierrot, Prête-moi ta plume pour écrire un mot. Ma chandelle est morte ; je n'ai plus de feu. Ouvre-moi ta porte, pour l'amour de Dieu.
Página 83 - L'insecte ailé brillait des plus vives couleurs ; L'azur, la pourpre et l'or éclataient sur ses ailes"; Jeune, beau, petit-maître, il court de fleurs en fleurs, Prenant et quittant les plus belles. Ah! disait le grillon, que son sort et le mien Sont différents ! Dame nature Pour lui fit tout, et pour moi rien. Je n'ai point de talent, encor moins de figure; Nul ne prend garde à moi, l'on m'ignore ici-bas : Autant vaudrait n'exister pas.
Página 94 - Plus de vingt pas au-dessous d'elle, Et que par conséquent en aucune façon Je ne puis troubler sa boisson. - Tu la troubles, reprit cette bête cruelle, Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
Página 90 - La soif les obligea de descendre en un puits: Là chacun d'eux se désaltère. Après qu'abondamment tous deux en eurent pris, Le renard dit au bouc: « Que ferons-nous, compère? Ce n'est pas tout de boire, il faut sortir d'ici.
Página 92 - A ces mots le corbeau ne se sent pas de joie ; Et, pour montrer sa belle voix, II ouvre un large bec, laisse tomber sa proie. Le renard s'en saisit, et dit : 'Mon bon monsieur, Apprenez que tout flatteur Vit aux dépens de celui qui l'écoute : Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute.
Página 94 - Le Cochet , le Chat , et le Souriceau'. Un souriceau tout jeune ,et qui n'avait rien vu , Fut presque pris au dépourvu.
Página 96 - Votre père ? JOAS. Je suis, dit-on, un orphelin Entre les bras de Dieu jeté dès ma naissance, Et qui de mes parents n'eus jamais connaissance.
Página 93 - Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage? Dit cet animal plein de rage : Tu seras châtié de ta témérité.

Informações bibliográficas