Pesquisa Imagens Maps Play YouTube Notícias Gmail Drive Mais »
Fazer login
Livros Livros
" L'âne vint à son tour, et dit : « J'ai souvenance Qu'en un pré de moines passant, La faim , l'occasion, l'herbe tendre, et, je pense, Quelque diable aussi me poussant, Je tondis de ce pré la largeur de ma langue ; Je n'en avois nul droit, puisqu'il... "
Fables - Página 113
de Jean de La Fontaine - 1867
Visualização completa - Sobre este livro

Fables choisies, mises en vers. Reveuës, corrigées & augmentées

Jean de La Fontaine - 1705
...Moines palfant La faim , l'occafion , l'herbe tendre , & je penfe Quelque diable aufîï me pouffant, Je tondis de ce pré la largeur de ma langue. Je n'en avois nul droit, puis qu'il faut parler net. A ces mots on cria haro ïur le baudet. Un Loup quelque...
Visualização completa - Sobre este livro

Les ornemens de la mémoire, ou Les traits brillans des poëtes françois les ...

Pons Augustin Alletz - 1749 - 443 páginas
...Moines paflant, La faim , l'occafion , l'herbe tendre , & je penfe Quelque Diable aùffi me pouflant , Je tondis de ce pré la largeur de ma langue. Je n'en avois nul droit, puifqu'il faut parler net, A ces mots On cria haro fur le Baudet. Un Loup quelque...
Visualização completa - Sobre este livro

La Pleïade françoise ou l'esprit des sept plus grands poétes, Volume 2

Pierre-Louis d' Aquin de Château-Lyon - 1754
...Moines paflant , La faim, l'occafion, l'herbe tendre, & je penfe. Quelque Diable auffi me pouflant, Je tondis de ce pré la largeur de ma langue. Je n'en avois nul droit , puifqu'il faut parler net. A ces mots , on cria haro fur le Baudet. Un Loup quelque...
Visualização completa - Sobre este livro

Nouveaux mélanges philosophiques, historiques, critiques, etc. etc, Volume 17

Voltaire - 1775
...moines paffant La faim , l'occafion , l'herbe tendre ; & je penfe , Quelque diable auflî me pouflant , Je tondis de ce pré la largeur de ma langue. Je n'en avais nul droit , puifqu'il faut parler net : A ces mots on cria , haro fur le baudet. Poujet quelque peu clerc prouva...
Visualização completa - Sobre este livro

Mélanges de poësies, &c

Voltaire - 1775
...j'ai Convenance , Qu'en un pré de moines paflant La faim , l'occafion , l'herbe tendre ; & je pente , Je tondis de ce pré la largeur de ma langue. Je n'en avais nul droit , puifqu'il faut parler net. A ces mots on cria , haro fur le baudet. Poujet quelque peu clerc prouva...
Visualização completa - Sobre este livro

Nouveaux melanges philosophiques, historiques, critiques, &c. ...

Voltaire - 1775
...moines paffant La faim, l'occafion , l'herbe tendre ;& je penfe , Quelque diable aufli me pouffant , Je tondis de ce pré la largeur de ma langue. Je n'en avais nul droit , puifqu'il faut parler net : A ces mots on cria , haro fur le baudet. Poujet quelque peu clerc prouva...
Visualização completa - Sobre este livro

Principes de la littérature, Volume 2

Charles Batteux - 1775
...moines paflant , La faim , l'occafion , l'herbe tendre , & je penfe Quelque diable auffi me pouffant , Je tondis de ce pré la largeur de ma langue. Je n'en a vois nul droit , puifqu'il faut parler net. A ces mots on cria haro fur le baudet. Un Loup quelque...
Visualização completa - Sobre este livro

Mélanges de litterature, histoire et poésies

Voltaire - 1776 - 464 páginas
...moines pafianr La faim, l'occafion , l'herbe tendre; & je penfe, Quelque diable auffi me pouffant , Je tondis de ce pré la largeur de ma langue. Je n'en avais nul droit , puifqu'il faut parler net. A ces mots on cria , haro fur le baudet. Poujet quelque peu clerc prouva...
Visualização completa - Sobre este livro

Collection complette des œuvres de Mr. de Voltaire: Suite des mélanges de ...

Voltaire - 1776
...moine parlant La faim , l'occafion , l'herbe tendre, & je penfe, Quelque diable auffi me pouffant, Je tondis de ce pré la largeur de ma langue. Je n'en avais nul droit , puifqu'il faut parler net, A ces mots on cria , haro fur le baudet. Poujet quelque peu clerc prouva...
Visualização completa - Sobre este livro

Œuvres complètes de Voltaire, Volume 32

Voltaire - 1785
...moines paffant , La faim, l'occafion, l'herbe tendre, &:, je penfe, Quelque diable aufli me pouffant, Je tondis de ce pré la largeur de ma langue. Je n'en avais nul droit, puifqu'il faut parler net. A ces roots on cria, haro fur le baudet. Poujet, quelque peu clerc , prouva...
Visualização completa - Sobre este livro




  1. Minha biblioteca
  2. Ajuda
  3. Pesquisa de livros avançada
  4. Download do ePub
  5. Download do PDF