Pesquisa Imagens Maps Play YouTube Notícias Gmail Drive Mais »
Fazer login
Livros Livros
" La nature y montrait en raccourci ce qu'elle a de plus beau et de plus varié : une prairie coupée par divers ruisseaux, bordée par des coteaux chargés de bois, qui s'entr'ouvraient comme pour laisser voir la mer dans l'éloignement. "
Memoires. Pieces qui ont rapport aux memoires - Página 95
de Marguerite-Jeanne Staal (baronne de) - 1755
Visualização completa - Sobre este livro

Mémoires de Madame de Staal: écrits par elle-même; ou ..., Volumes 1-2

Marguerite-Jeanne Staal (baronne de) - 1756 - 152 páginas
...nuit ce doux murmure propre à calmer les agitations d'une efprit irrité. La Nature y montroit , en racourci , ce qu'elle a de plus beau & de plus varié...l'éloignement. Je n'ai point vu , même en peinture , d'auffl beau payfage que celui qui s'offroit aux yeux de toutes parts dans cette maifon. Quelque...
Visualização completa - Sobre este livro

Mémoires de Madame de Staal écrits par elle-même ou anecdotes de la régence

Marguerite-Jeanne Cordier Staal de Launay (baronne de) - 1756 - 282 páginas
...nuit ce doux murmure propre à calmer les agitations d'une efprit irrité. La Nature y montroit , en racourci , ce qu'elle a de plus beau & de plus varié : une prairie coupée par divers ruifle aux, bordée par des coteaux chargés de bois, qui s'entr'ouvroient , comme pour laifler voir...
Visualização completa - Sobre este livro

Collection des mémoires relatifs à l̓histoire de France...

Petitot (M., Claude-Bernard) - 1829
...divers ruisseaux , bordée par des coteaux chargés de bois, qui s'entr'ouvroient, comme pour laisser voir la mer dans l'éloignement. Je n'ai point vu, même en peinture, d'aussi beau paysage que celui qui s'offroit aux yeux de toutes parts dans cette maison. Quelque tristes...
Visualização completa - Sobre este livro

Collection complète des mémoires relatifs à l'histoire de France, depuis le ...

Claude Bernard Petitot - 1829
...divers ruisseaux, bordée par des coteaux chargés de bois, qui s'entr'ouvroient, comme pour laisser voir la mer dans l'éloignement. Je n'ai point vu, même en peinture, d'aussi beau paysage que celui qui s'offroit aux y eux de toutes parts dans cette maison. Quelque tristes...
Visualização completa - Sobre este livro

Mémoires, Volume 2

Charles Pinot- Duclos - 1829
...divers ruisseaux, bordée par des coteaux chargés de bois, qui s'entr'ouvroient , comme pour laisser voir la mer dans l'éloignement. Je n'ai point vu, même en peinture, d'aussi beau paysage que celui qui s'offroit aux yeux de toutes parts dans cette maison. Quelque tristes...
Visualização completa - Sobre este livro

Collection des mémoires relatifs à l'histoire de France: depuis l'avénement ...

1829
...divers ruisseaux , bordée par des coteaux chargés de bois, qui s'entr'ouvroient, comme pour laisser voir la mer dans l'éloignement. Je n'ai point vu, même en peinture, d'aussi beau paysage que celui qui s'offroit aux yeux de toutes parts dans cette maison. Quelque tristes...
Visualização completa - Sobre este livro

Mémoires de Mme de Staal Delaunay, de M. le marquis d'Argenson et de Madame ...

René Louis de Voyer d'. Argenson, Marguerite-Jeanne de Staal, Louis de Rouvroy de Saint-Simon - 1846 - 453 páginas
...divers ruisseaux , bordée par des coteaux chargés de bois, qui s'entr'ouvraient comme pour laisser voir la mer dans l'éloignement. Je n'ai point vu, même en peinture, d'aussi beau paysage que celui qui s'offrait aux yeux de toutes parts /dans cette maison. Quelque tristes...
Visualização completa - Sobre este livro

Bibliothèque des mémoires relatifs à l'histoire de France pendant ..., Volume 1

1853
...divers ruisseaux, bordée par des coteaux chargés de bois, qui s'entr'ouvraient comme pour laisser voir la mer dans l'éloignement. Je n'ai point vu, même en peinture, d'aussi beau paysage que celui qui s'offrait aux yeux de toutes parts dans cette maison. Quelque tristes...
Visualização completa - Sobre este livro

Bibliotheque des mémoires relatifs a l'histoire de France, Volume 1

1864
...divers ruisseaux, bordée par des coteaux chargés de bois, qui s'entr'ouvraient comme pour laisser voir la mer dans l'éloignement. Je n'ai point vu, même en peinture, d'aussi beau paysage que celui qui s'offrait aux yeux de toutes parts dans cette maison. Quelque tristes...
Visualização completa - Sobre este livro




  1. Minha biblioteca
  2. Ajuda
  3. Pesquisa de livros avançada
  4. Download do ePub
  5. Download do PDF