Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

refuserai de même, parce que je sais que tout ce qui est extrème n'est point estimé, et qu'il faut être au milieu,

Le merite médiocre est par tout d'usage, un merite exquis n'est de mise en presque aucun endroit.

: C'est un crime dans de certains fiecles, dans de certaines Villes, que d'avoir du merite; on est regardé odieusement.

N'affectons pas tant de delicatesse sur le mérite; la politique veut qu'on aplaudille à des choses qui dans un tems plus regulier seroient censurées; autrenient on est traité d'envieux.

Nous nous étonnons de voir que les enfans des grands hommes ne sont pas tous héritiers de ce beau merite qui a distingué leurs Ancêtres. Sonrines-nous furpris que le fils d'un riche soit reduit à une pauvreté bonteuse ?

Se vanter d'avoir des Ancêtres illustres, le prouver par des parchemins usez, est-ce-là un merite? ce quine me montre pas des vertus, ne peut surprendre mon estime. Soyez sage, soyez genereux, anni du bien, invio. lable dans vos paroles, je ne regarderai point pour vous la donner, si vous êtes noble.

Orante est un homme de la faveur, sa famille est dans une passe glorieuse; il a des richesses infinies, poslede des charges considerables, il est aimé, il est adoré. Est-il fage, est-il vertueux ? Vous ne me repondez rien, Sans cela pourtant je ne puis estimer cet Orante, dont vous m'exagerez le merite.

Le merite est honorable quoique privé des avantages de la fortune, mais au langage de l'interêt les dour ceurs de la fortune sont utiles et peuvent subsister sans merite.

Plaisant merite que celui d'une infinité de gens: Le faire confifter dans l'Art de bien danser, dans l'adresse à

peindre, dans la manière de s'habiller, c'est assurement bien peu s'y connoître.

Le jugement du monde est peu delicat en fait de merite, On a besoin d'un Courtisan, on sait qu'il a du credit, sur-tout de l'argent, on conclut sans autre recherche qu'il a infiniment de merite: fi c'en est un, bien que je m'opose à le croire, il faut tomber d'accord, qu'il n'est pas personnel.

Un Magistrat qui donne de promptes audiences, et un Officier qui ne sait aucunes violences injurieuses, un marchand qui dans ses payemens n'use point de remises, passent pour gens de merite: je serai de votre sentiment, fi vous difiez qu'ils ont un demi-merite. Montrez-moi que ce Magistrat soit équitable dans les decisions, que cet Officier ait de la conscience, ce Marchand - là de la bonne foi, ensuite je vous croirai.

Qu'on voye un brutal, un ingrat, on prononce qu'il est mal honnête homme; ce jugement n'est point faux. Qu'on en voye un autre qui palle toute sa vie au jeu, qui entretienne avec des femmes de ruineux commerces, qui pratique de fourdes intrigues, hélitera-t-on à l'appeller un galant homme ?

Ce qu'on appelle aujourd'hui un galant homme est peu different de ce que les véritables gens d'honneur nomment un coquin. Lycas, dit Clenor à ses amis, m'a fervi dans une querelle; j'ai reçû les cent pistoles qu'il an'avoit promis; j'en gagnai dernièrement cinquante par le secours de son adresle, Que repondent ses amis ?Lycas est un galant homme. Et moi je leur demande, que pouvoit faire davantage Lycas pour imiter les actions d'un coquin? Vous dites qu'il est brave de s'être offert à Clenor: ne lui auroit il pas été plus glorieux de raccommoder ces deux amis brouillez; vous taxez de generosité l'empreslement qu'il a eu de dégager sa pa. role, étoit-elle dans les regles de l'honneur ? Et comptez:

[ocr errors][ocr errors]

vous pour rien l'usure de ses prêts ? Il a fait gagner cin. quante Louis à Clenon, qui n'en gagneroit pas autant, fi on étoit fourbe comme Lycas ? C'est pourtant ce Ly. cas qu'on traite de galant homme.

Je n'ai pas bonne opinion des gens qu’on honora de ce titre; rarement s'adresse-t-on à un veritablement honnête homme.

On ne dira pas d’llidor qui feroit scrupule de commettre une injustice, c'est un galant homme, on en ju. gera nieux, on l'appellera homme de bien..

Les gens de Cour preferent à la qualité d'homme de bien celle de galant homme, à cause qu'ils attachent à cette dernière, je ne fai quelle idée de merite qu'ils estiment plus que le veritable, dont ils rejettent la connoillance.

Il a toutes les qualitez d'un galant homme, me di. soit-on d'un Capitaine d'Infanterie. Il ne me fallut pas bien du tems pour developer fon caractere. Ce merite de galant homme se bornoit à faire des crimes pour servir le tiers et le quart, jurer à tout propos, accompagner les protestations de services d'horribles sermens; n'être enfin rien moins qu'honnête homme, on parvient à en avoir la réputation.

Madame Madame de Puisieur. Auch ihr Mann, Philippe Florant de puisieur, ift als fleis figer Ueberseker mehrerer Werke befanut; fie felbft aber, Miades laine Darsant de puisieur, aus Paris gebürtig, ift es noch meht und noch vortheilhafter, durch verschiedne, nicht ohne Beifall aufs genommene, Romane: Zamor et Almazine, U. & m. vorzüglich aber durch ihre Conseils, und ihre, unter der Angabe London, 1750 gedructen Charaktere, in denen fie, nach Dalissor's Meis nung, den einer Femme Bel-Esprit nicht hatte vergesien sollen. Es find fortlaufende Bemerkungen über mancherlei Gegenstände, nicht ohne Kenntniß der Welt und des menschlichen Herzens, oft nur zu fehr von der Oberfläche abgeschöpft. Folgende Probe ift eine der beften Stellen.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

Si j'étois homme, j'aimerois mieux passer pour poli que pour galant. La politesse marque de l'éducation, et la galanterie, un goût général pour les feinmes assez mal récompensé. Le sort des galants de profession est de n'en avoir jamais une qui en vale la peine. Ils sont dans leur jeunesse le partage des femmes decriées et dans un âge plus avancé, le mépris de ces femmes et des autres; pas une ne les console.

Un talent qui n'est point à négliger, c'est celui de faire valoir un pardon. Il faut exagérer l'offense, en paroître bien faché, et se faire prier long-tems. Je n'écris point ceci pour les jolies femmes, et encore moins pour les laides. Il n'y en a point qui n'aient montrédu couroux, sans en avoir, et pardonné ensuite com. me si elles en avoient eu.

La patience est une vertu de sang froid. Je la trouve très-utile, et je l'admire beaucoup dans les autres; mais il faut absolument que je m'en palle. On ne se donne point les vertus qui nous manquent, quand on

est

eft née avec les défauts contraires. En revanche je la recommande fort à mes amis.

De tous les chemins qui menent à la fortune, le plus court et le moins fréquenté est le meilleur. Il y a des gens qui ne suivent que les grands chemins, qui ne connoissent que les entrées que la foule obséde, et qui n'arriveront jamais.

Il ne faut passer ni pour médifant, ni pour filen. tieux. On se fait haïr et craindre par la médisance; la taciturnité expose au reproche de peu d'esprit ou mème à un soupçon plus offensant, celui d'avoir besoin d'indul gence. Il y auroit un arrangement à tout cela, ce se. roit de médire si bien, que les gens que l'on attaque ne puslent y trouver à redire; et ne se taire que quand les sujets sont tout-à-fait deshonorés; pour lors on dia roit: Monsieur de *** medit comme les Anges; il ne dit jamais que des choses que tout le monde ignore, et ! qui deshonorent ceux qu'il met en jeu, sans les ofe fenfer.

Il y a des gens qui ne font rien qu'avec réflexion, et qui n'en font pas mieux. Ils seroient beaucoup plus sages de ménager leur tête, et de lailler prendre aux événements le train qu'ils doivent avoir naturellement. Le tems et les occasions amenent tout à perfection.

Tout le monde veut avoir de la finesle: on imagine qu'elle marque de l'esprit; quelle erreur! J'ai vû des fubtilités surprenantes dans les personnes fort bornées, et celles qui avoient le plus de pénétration en étoient la dupe. La finelle est profcrite, fi ce n'est dans les discours; encore faut-il parler à des gens qui nous en tendent.

On veut briller à quelque prix que ce soit, même aux dépens de l'amitié. On aime mieux perdre un ami qu’un mot qui montre de l'esprit. Il faut avoir bien de l'indulgence pour les personnes étourdies; car elles Beijp. Samml. 8 B. 2. Abth.

B

[ocr errors]
[ocr errors]

en

« ZurückWeiter »