Les adieux à Bonaparte

Capa
Chez les marchands de nouveautés, 1814 - 239 páginas
 

O que estão dizendo - Escrever uma resenha

Não encontramos nenhuma resenha nos lugares comuns.

Páginas selecionadas

Outras edições - Visualizar todos

Termos e frases comuns

Passagens mais conhecidas

Página 153 - ... que de l'argent. Je puis vous assurer qu'ils portaient tous une bourse bien garnie, des chemises blanches, et une petite boîte d'onguent pour les blessures qu'ils pouvaient recevoir. Vous sentez bien qu'ils n'étaient pas toujours sûrs, après un combat terrible...
Página 84 - Tu ne peux t'élever qu'en descendant, et il ya pour toi une place plus belle que la première, c'est la seconde. » Ne sourions pas trop. Ceci était écrit en 1800, et M. de Lamartine, dans sa belle Méditation sur l'empereur, n'at-il pas montré le même désir, n'at-il pas manifesté
Página 182 - Nous n'avons recueilli jusqu'à présent de cette indépendance honteuse et scandaleuse que la haine générale, non seulement des chrétiens, mais des barbares mêmes. Ils nous considèrent comme un peuple sans roi, sans foi, sans loi, sans honneur, sans crédit sans paix, sans république, sans royaume, et pour dire tout, en un mot, sans Dieu et sans religion. » Telle était alors la position de l'Angleterre, jugez maintenant de la vôtre. Pour moi, tel que soit mon sort, mon innocence me soutiendra...
Página 24 - ... qu'il faisait peser sur son gouvernement et qu'il montrait avec une puissante logique, comme la fatalité qui dominait cette destinée. Le point de vue royaliste était manifeste. M. Michaud demande au premier consul si, quand il a couché pour la première fois dans la chambre de Louis XVI, il n'a pas cru voir errer autour de lui l'ombre plaintive des rois de France qui venaient lui redemander un trône usurpé. Les illusions que se fait sur ce point le naïf fondateur de la Quotidienne sont...
Página 84 - Songe surtout que tu ne peux désormais t'élever qu'en descendant, et qu'il ya pour toi une place plus belle que la première, c'est la seconde. » Le canon de Marengo se chargea de répondre. Toute cette brochure pourrait aussi bien s'intituler de cet autre titre : Comment un homme...
Página 30 - Mme de Champcenets, qui voyait Bonaparte, mais qui était dévouée aux Bourbons, fit rédiger par M. Michaud un mémoire pour prouver qu'il était de l'intérêt et de la gloire du premier consul de rendre le trône de France aux princes légitimes. Ce singulier document fut remis à Bonaparte, qui eut la patience de le lire d'un bout à l'autre, et qui s'écria, après l'avoir achevé, et avec cette forte trivialité qui disait tant : « Bah!., la poire n'est pas mûre. » Mme de Champcenets fut...
Página 83 - de législateurs , personne n'etait responsable » des malheurs du peuple ; une responsabilité » terrible pèse aujourd'hui sur ta tête. Vois ces » nombreux soldats qui s'avancent sur le champ » de bataille, c'est pour toi, pour toi seul, qu'ils » vont mourir; vois la France dans le deuil et » dans la consternation , c'est pour toi qu'elle » gémit et qu'elle tremble; c'est par toi que l'hu« manité souffre, et que l'Europe est ébranlée.
Página 46 - France jusqu'à ce jour, avaient été poussés au faite de l'autorité par les tempêtes de la révolution; ils étaient d'ailleurs en si grand nombre, que la haine n'en pouvait distinguer aucun, et la responsabilité ne portait, pour ainsi dire, sur personne. Mais Buonaparte s'est placé lui-même sur le trône ; il a rejeté loin de lui tous i.cux qui pourraient partager avec lui la puissance.
Página 124 - Cromwell à im degré de puissance auquel sa naissance et le cours ordinaire des événements ne lui permettaient pas de prétendre. La fortune vient de prodiguer sous nos yeux les mêmes faveurs à Buonaparte. Tous deux se sont élevés au faîte des grandeurs du sein des troubles politiques, tous deux se sont...
Página 123 - Un de nos écrivains politiques les compare aux voleurs qui, chaque jour, assistent au supplice de leurs camarades et retournent sur le grand chemin, dans l'espoir qu'avec plus d'adresse ou de bonheur, ils échapperont à la justice.

Informações bibliográficas