L'hypocondriaque, on Le mort amoureux. La bague de Foubli. Clèagènor et Doristée. La Diane. Les occasion perdues, L'heurease Constance. Les Mènechmes. t. 2. Hercule mourant. La Célimène. L'heureux naufrage. La Céllane. La bele Alphréde. La pélerine amoureuse. La Filandre. t. 3. Agésilan de Colehos. L'innocente infidélité. Clorinde. Amélle. Les Sosies. Les deux pucelles. Laure persécutée

Capa
T. Desoer, 1820
 

O que estão dizendo - Escrever uma resenha

Não encontramos nenhuma resenha nos lugares comuns.

Termos e frases comuns

Passagens mais conhecidas

Página 463 - Pleins de riches butins, et caressés du temps, Chacun est envieux du bonheur de leur maître, Et, des premiers, Argant souhaiterait de l'être ;.. Mais quand le vent combat contre les matelots, Qu'il leur faut aplanir des montagnes de flots, Que l'orage fait naître une nuit sans étoiles, Fend le flanc des vaisseaux et déchire leurs voire», II faut être assisté par un puissant démon Pour ne se faeher pas d'avoir pris le timon.
Página 106 - Ah! fille sans esprit, dont l'humeur imprudente A qui ne la veut voir se rend trop évidente, N'épargnez point le fard, frisez ces beaux cheveux : Allez à ses genoux solliciter ses vœux; II le faut appeler vos yeux, votre lumière, Et, s'il vous tend les bras, les ouvrir la première. Peignez sur mon visage un éternel affront ! Ce moyen vous mettra le diadème au front ( 2) . » II n'est pas si faible pièce de Rotrou dans laquelle on (') L'Innocente infidélité.
Página 523 - L'amour n'est point si doux, ni le vent si contraire Qu'ils m'ôtent de l'esprit la perte de mon frère. Seul je sais quel il est, et combien il m'est cher; Seul je sais quel instinct m'oblige à le chercher. Le repos m'est honteux , si ma nef vagabonde N'a fait auparavant le tour de tout le monde.
Página 364 - N'épargne en mes habits ni baleine, ni fer, Et me serre le corps jusques à m'étouffer; Je parlerai toujours de soupirs et de flamme A ce jeune étranger qui vous a ravi l'âme; Je n'épargnerai point les pas de cent valets , Et mille cœurs navrés empliront mes poulets; Je m'y...
Página 377 - ... jamais vue. O la parfaite amour que l'amour des laquais! Ils ne s'amusent point à de si longs caquets ; Jamais les envieux sur leurs desseins ne mordent: Deux mots ruinent tout , ou deux mots les accordent ; Sans autres complimens, tel de telle a joui, Qui n'avoit dit encor que le seul mot d'oui ; Jamais tant de manie en leur cerveau n'habite ; De même que leurs pieds , leur passion va vite. Pour moi, je tiens pour fou qui prend tant de souci, Qui pense bien aimer, et n'aime pas ainsi. Qu'à...
Página 521 - EROTIE. Il faut que trois personnes Trouvent un bon repas en ce que tu me donnes. Ménechme fait un tour, et vient dans un moment. CILINDRE. Il n'en faut apprêter que pour dix seulement: Pour Ménechme, pour vous, et pour son parasite, Qui tout seul dîne autant que huit mangeurs d'élite. Quoi qu'on puisse apprêter, je n'imagine pas Qu'après lui vos valets fassent un bon repas. Surtout il boit des mieux, et nous verrons merveilles Si ce goinfre altéré gouverne les bouteilles.
Página 547 - ... ne peut penser, Tu me ravis mon bien afin de m'offenser? Il faut que je te serve à gagner tes maîtresses; De ce qui m'appartient tu leur fais des largesses; Je verrai mes joyaux leur servir d'ornement! C'est là trahir sa femme assez ouvertement. Ne dois-je point aussi faire ton ambassade? Ne désires-tu point que je les persuade? Oui, je veux épargner les pas de tes valets, Et je leur porterai moi-même tes poulets: Je déclare la guerre à leur humeur farouche, Je prendrai le souci de les...
Página 541 - ... tu craignes ma vue et détestes ma couche, Que nul contentement n'égale tes plaisirs, Et qu'on accorde tout à tes sales désirs, Si j'obtiens ce bonheur , après tant de supplices , Que tu rendes l'esprit au milieu des delices, Que jamais ton objet ne se présente à moi , Que ta mort me délivre, et dégage ma foi. Hélas! quelle fortune égale ma misère? Que la loi de l'hymen est une loi sévère, Et qu'on est ennemi de son contentement Lorsqu'à sa tyrannie on prête le serment! Une femme...
Página 519 - Enfin cette licence Passe une juste borne , et ce discours m'offense. Je tiens votre amitié pour un rare bonheur, Pourvu qu'elle demeure au terme de l'honneur, Que mon honnêteté ne soit point offensée , Et qu'un but vertueux borne votre pensée. Autrement vous perdrez vos discours et vos soins, Et me demandant plus, je vous donnerois moins. Je ne remarque point d'action de ma vie Qui doive autoriser votre amoureuse envie. Si ma joyeuse humeur vous fait imaginer Que me demandant tout je doive...
Página 281 - Que je passois les jours, sur les rives des eaux, A tresser des cordons de joncs et de roseaux, Ou faire sans dessein, au son de ma musette, Danser Amaryllis , Célimène ou Lisette.

Informações bibliográficas