Cours de belles-lettres, ou, Principes de la littérature, Volume 2

Capa
Chez Desaint & Saillant [et] Durand, 1753
 

O que estão dizendo - Escrever uma resenha

Não encontramos nenhuma resenha nos lugares comuns.

Páginas selecionadas

Outras edições - Visualizar todos

Termos e frases comuns

Passagens mais conhecidas

Página 104 - Rien ne feroit fi langui/Tant & fi monotone qu'un Récit , s'il étoit toujours dans la même forme. Il n'ya point d'hiftorien , quoique lié à la vérité , qui n'ait...
Página 287 - Si cependant il est permis de faire entre eux quelque comparaison r et de les marquer l'un l'autre par ce qu'ils ont de plus propre, et par ce qui éclate ordinairement dans leurs ouvrages ; peutêtre qu'on pourroit parler ainsi : Corneille nous assujettit à ses caracteres et à ses idées : Racine se conforme aux nôtres.
Página 309 - O malheureux Phocas ! ô trop heureux Maurice ! Tu recouvres deux fils pour mourir après toi, Et je n'en puis trouver pour régner...
Página 29 - Euriale , que les combats de Turnus ou d'Enée. Tous les hommes ne font pas faits pour combattre ; mais ils ont tous un cœur pour aimer , pour hair , pour fentir ; & plus on exerce ce cœur , plus on fait plaifir aux hommes.
Página 224 - Maître qui l'habite ; qu'on y remarque les ufages des tems , des pays , des nations. Un Américain ne doit être ni vêtu , ni logé comme un François -, ni un François comme un ancien Romain ; ni même comme un Efpagnol moderne.
Página 260 - Thelpis , & forma tout d'un coup le drame héroïque ou la tragédie. Il y mit deux acteurs , au lieu d'un. Il leur fit entreprendre une action dans laquelle il tranfporta tout ce qui pouvoit lui convenir de l'action épique.
Página 136 - Il cohfîdere enfuite les caufes furnaturelles. Rien ne fe fait fur la terre que par l'ordre & la volonté des dieux. En conféquence de cette opinion , reçue partout , il fuppofe que les dieux favorifent le héros juftement irrité ; afin d'humilier celui qui l'a offenfé : & cependant pour ramener ce héros au combat , ces dieux permettent un incident , qui le raméne par fon propre intérêt.
Página 288 - Racine fe conforme aux nôtres : celuy-là peint les hommes comme ils devroient être; celuy-cy les peint tels qu'ils font : il y a plus dans le premier de ce que l'on admire, & de ce que l'on doit même imiter; il ya plus dans le fecond de ce que l'on...
Página 38 - Ulyfle dans rOdyfTée triomphe de fes malheurs & de fes ennemis ; Enée eft vainqueur de Turnus ; enfin Satan dans le Paradis perdu de Milton triomphe du premier homme. Car c'eft lui qui eft le héros apurément.

Informações bibliográficas